Home TESTS DE JEUX [ TEST ] Ghost of Tsushima le samouraï de l’ombre

[ TEST ] Ghost of Tsushima le samouraï de l’ombre

by DreamsForGaming

Ghost of Tsushima est un jeu vidéo d’action en monde ouvert développé par Sucker Punch et édité par Sony, sorti le 17 juillet 2020 sur PlayStation 4. Le jeu se passe au Japon, en 1274 et s’inspire de l’Histoire de cette époque, sans pour autant chercher à la retranscrire fidèlement.

En vue de l’arrivé des consoles nouvelle génération, Ghost of Tsushima est la toute dernière exclue de la PlayStation 4.

Ghost of Tsushima

Quel type de guerrier êtes vous:

Avant de partir sur l’île de Tsushima il est importent de choir quel type de guerrier êtes vous. Le jeu propose plusieurs choix de difficulté, qui seras possible de changer en cour de jeu. Vous avez le choix entre le mode facile, moyen, difficile et le mode Kurosawa. L’expérience que propose ce mode, c’est de vivre le jeu comme les films du légendaire cinéaste Akira Kurosawa. Pas de couleur pour profiter des paysages, mais vous avez le droit à un filtre noir et blanc, avec voix japonaises et sous-titres en français.

Le jeu propose plusieurs expériences pour plonger le joueur au cœur du Japon. Il est possible de jouer avec les voix japonaises et sous-titres français. Les voix anglaises et sous-titres en français, ou alors voix en français. Malheureusement pour les personnes qui souhaitent faire Ghost Of Tsuhima avec les voix japonaise ou française, la synchro des animations est enregistrée sur l’anglais.


Ghost of Tsushima

En route pour Tsushima:

Sucker Punch plonge le joueur dans une période historique, mais relativement peu exploitée dans le jeu vidéo : le Japon féodal. En ce 13e siècle au Japon en pleine invasion mongole, le général Khotun Khan, à la tête de l’armée mongole qui a pour projet d’envahir l’île de Tsushima. On incarne Jin Sakai jeunes samouraïs qui est là pour repoussé l’invasion avec son clan.

Dès le départ, il est difficile de ne pas se rendre compte que le combat semble inégal. Côté japonais les fidèles de Shimura ne sont que quatre-vingts contre toute une armée mongole. Après une séquence de gameplay coupé par des cinématiques, on se rend rapidement compte que nous sommes le seul survivant parmi les samouraïs. Notre but ? Constituer une armée de guerriers, libérer notre oncle capturé par le général et repousser l’envahisseur de l’île.

Ghost of Tsushima

Triste par la mort des membres de son clan et la capture de son oncle, Jin Sakai mène son enquête afin de retrouver la forteresse du général. On se retrouve vite en face de notre pire ennemie, mais avec le manque d’expérience le combat se déroule pas comme on le voudrait.

 


Un vaste monde ouvert:

Une des forces de Ghost of Tsushima est son open world. Le jeu nous propose une belle exploration sur l’île qu’on va parcourir de part en part. Les environnements que compose le monde sont tout simplement magnifiques. Le travail fourni par le studio sur son open world est de grande qualité. Et quoi de mieux pour l’immersion du joueur dans se Japon féodal, qu’un HUD épuré. Point de carte ou de boussole affichée à l’écran pour se repérer.

 

Ghost of Tsushima

Sucker Punch propose aux joueurs de le laisser guider par les éléments naturels. Feuilles portées par le vent, direction de la fumée au loin ou vol d’oiseaux sont autant d’éléments qu’il faut apprendre pour vous diriger sur l’île. Je trouve qu’ils ont choisi le bon procéder pour apporter un nouveau souffle au monde ouvert. L’île que compose le titre est divisée en 3 régions différentes, ce qui correspond aux 3 gros chapitres de l’histoire.

 

L’île nous propose en plus des missions principal et secondaire, plein de petites choses à faire et à découvrir pour les personnes qui aiment l’exploration.

L’exploration:

L’île de Tsushima n’est pas seulement un champ de bataille, mais bien plus pour les joueurs qui aiment l’exploration. En effet par l’intermédiaire d’une quête, vous allez connaître les différents point et lieu dont le monde regorge. Mais rien n’est facile et rien ne s’affiche sur la carte du jeu. Si vous avez l’âme d’un explorateur, il est possible de trouver pas mal de lieux qui donnent quelque petit bonus sympathique.

Les sources chaudes permettent d’augmenter la barre de vie de Jin, tendit que les bambous d’entraînement augmentent les dégâts de nos sabres. Les sanctuaires d’Inari ou terriers du renard sont des lieux à découvrir facilement qui en fonction de la quantité découverte débloque des emplacements de charmes. Il reste pas mal de choses à découvrir sur l’île comme des Haïku, sanctuaires Shint ou encore des emplacements de duels. Mais je ne vous en dirais pas plus, à vous maintenant de partir en quête d’exploration.


Fantôme ou Samouraï ?

Du côté du gameplay, Ghost of Tsushima propose des combats classique, mais riche. Il propose de nombreuses options pour personnaliser son style de jeu. Le joueur à la possibilité de choisir entre une approche directe avec duel de Samouraï avec certain ennemies, ou celle contre son honneur en assassinant les ennemis comme un fantôme. Pour réaliser les différentes approches des combats et ennemies, Jin aura l’occasion de déverrouiller et améliorer un éventail de technique et de postures. Les améliorations que le joueur doit choisir se débloquent grâce à un système de points de compétence.

Fantôme ou Samouraï c’est à vous de choisir en fonction de votre style de jeu.

En investissant les points dans la branche Samouraï vous deviendrez plus habile avec le katana et améliorerez l’esquive et la contre-attaque. Pour les talents du Fantôme, vous allez bénéficier de bonus et outils pour les éliminations furtives.


Les yeux et les oreilles:

Le tire de Sucker Punch est un véritable bonheur pour nos yeux et nos oreilles. Même si de temps en temps les environnements changent sans trop de transition, il n’en reste pas moins magnifique. Le travail que le studio a apporté aux environnements de l’île est tout simplement grandiose. Même sur la version PlayStation 4 classique, les décors nous poussent à nous arrêter très souvent pour en prendre plein les yeux. La beauté du soleil levant, les jeux de lumière qui nous offrent un magnifique voyage sur Tsushima. La nature règne en maître sur l’île et la voir vivante au grès du vent nous apaise malgré la barbarie mongole.

 

Le studio nous propose même un accès rapide au mode photo, afin de capturer sous différents angles le monde qui nous entoure. Le paysage ne serait rien sans une bande-son de grande qualité, qui nous plonge davantage dans cette culture japonaise afin de nous faire vire un véritable film. Le seul souci qu’ont peu rencontré pour les personnes qui jouent avec les voix français ou japonais. La synchronisation des lèvres des personnages et uniquement réalisé en anglais et ne suis pas les dialogues dans les autres langues proposées.


Pour conclure, Ghost of Tsushima rend parfaitement aux films de samouraï. Malgré certaines faiblesses techniques, le titre de Sucker Punch est une invitation au voyage. Même si certaines mécaniques restent trop classiques, il a le mérite d’apporter un vent de fraîcheur dans les mondes ouvert. Le thème du Japon féodal est tellement rare dans les jeux vidéo, qu’on prend un réel plaisir à parcourir la trentaine d’heures que propose le mode histoire.

Les points positifs:Les points negatifs:
Une réussite visuellement.Mécaniques trop classiques
Ambiance sonore de qualité.La synchronisation des animations faciales
L’évolution de Jin SakaiL'IA des ennemis

Le thème du Japon féodal

 

 

0 comment
0

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :